Navigation | Paradoxe(s)

15 janvier, 2009

Paradoxe(s) recherche un(e) chargé(e) de diffusion

Paradoxe(s) recherche un(e) chargé(e) de diffusion dans Des nouvelles de la compagnie icone1Le poste est à pourvoir le plus rapidement possible : il s’agira de prendre la diffusion du premier spectacle de la compagnie, dont la création est pévue en mai, afin de lui assurer une longue vie !

Si vous êtes intéressé(e), merci de nous faire parvenir votre CV à contact.paradoxes@gmail.com.

Henri Dalem

Par paradoxes le 15 janvier, 2009 dans Des nouvelles de la compagnie
Pas encore de commentaires

14 janvier, 2009

Paradoxe(s) en ordre de marche pour vous souhaiter une bonne année 2009 !

Toute la procédure administrative de fondation de Paradoxe(s) comme association loi de 1901 est close ! Dépôt auprès de la sous-préfecture de Montbéliard, obtention de la licence d’entrepreneur de spectacle auprès de la DRAC de Franche-Comté, identification au répertoire SIREN… Toutes ces étapes sont franchies, et nous pouvons vous adresser les vœux d’une compagnie qui existe maintenant bel et bien.

Toutes ces opérations ont mobilisé notre énergie ces derniers temps, en partie au détriment de la vie du blog. Mais nous vous promettons de faire le maximum pour l’alimenter de nouveau régulièrement.

Bonne année à tous, donc !

Henri Dalem

Par paradoxes le 14 janvier, 2009 dans Des nouvelles de la compagnie
Pas encore de commentaires

30 septembre, 2008

Le Suicidé

Le Suicidé dans On applaudit... lesuicideOn va courir voir Le Suicidé, de Nicolaï Erdman, mis en scène par Volodia Serre. Non seulement ce spectacle a été lauréat de la première édition du Concours des jeunes metteurs en scène du Théâtre 13 (où il sera joué du 6 novembre au 14 décembre), mais surtout Paméla Ravassard, co-directrice de Paradoxe(s), a contribué à la réalisation de cette nouvelle version en tant qu’assistante aux côtés de Volodia Serre.

La première a lieu demain 1er octobre au Théâtre Romain Rolland de Villejuif. En cliquant sur ce lien, vous pourrez prendre connaissances de toutes les autres dates du Suicidé.

Par paradoxes le 30 septembre, 2008 dans On applaudit...
Pas encore de commentaires

29 septembre, 2008

Femmes de fermes

femmesdefermes.bmpMarie-Anne Dalem est franc-comtoise d’adoption depuis un peu plus de dix ans. Elle a éprouvé le besoin de recueillir les paroles des femmes d’hier et d’aujourd’hui sur leur vie dans les fermes, tout en haut des plateaux du Doubs. Historienne de formation, elle retranscrit et analyse dans son livre plusieurs dizaines de témoignages émouvants, drôles ou touchants de ces femmes dont la condition a considérablement évolué ces 70 dernières années.

Paradoxe(s) compte prochainement donner des lectures d’extraits de ce livre remarquable, et envisage d’en tirer un spectacle.

En attendant, courez acheter Femmes de fermes, édité aux Presses du Belvédère.

Par paradoxes le 29 septembre, 2008 dans On applaudit..., Projets
Pas encore de commentaires

28 septembre, 2008

Et Elsa boit

Et Elsa boit dans On applaudit... grd_76On applaudit très fort Clémentine Pons, qui incarne seule en scène Elsa, dans un monologue taillé sur mesure par la talentueuse Adeline Picault.

Le jeu virtuose de la comédienne, parfaitement dirigée par Anne Bourgeois, convie les spectateurs au jeu : jeu avec les mots d’un texte diablement espiègle, jeu avec une interprète qui se donne et se dérobe sans cesse, jeu avec une intrigue inattendue…

Un vrai moment de théâtre, entre simplicité et exubérance. On adore.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Aktéon. Et Elsa boit se joue du 22 septembre au 4 novembre 2008, les lundis et mardis à 21h30.

Par paradoxes le 28 septembre, 2008 dans On applaudit...
Pas encore de commentaires

18 août, 2008

Bligny nous attend !

Bligny nous attend ! dans Le Mot progrès... affichebligny.vignette Le Théâtre de Bligny a mis en ligne sa programmation 2008-2009, dans laquelle figure la création du Mot Progrès dans la bouche de ma mère sonnait terriblement par Paradoxe(s) le 16 mai prochain (voir article précédent).

N’hésitez pas à aller visiter la page qui nous est dédiée en suivant ce lien, et à parcourir tout le site du théâtre dirigé par Valérie Dassonville et François Chaffin. Vous découvrirez notamment la très belle affiche du spectacle réalisée par Ernesto Timor (en réduction ci-contre).

Henri Dalem

Par paradoxes le 18 août, 2008 dans Le Mot progrès...
Pas encore de commentaires

27 mai, 2008

L’implantation d’une compagnie dramatique en Franche-Comté, épisode 2 : « Vous avez dit culture ? »

decompte.gifNos démarches et nos consultations préparatoires à la fondation en Franche-Comté de l’association loi de 1901 qui servira de structure à  Paradoxe(s) se poursuivent. Nos discussions nous ont plus particulièrement permis de nouer des contacts avec les équipes municipales de Lons-le-Saunier (Jura), Maîche (Doubs) et Gray (Haute-Saône). Selon la sensibilité artistique des élus, l’histoire des communes et les politiques culturelles déjà à l’œuvre, nos discussions portent évidemment sur des points différents. Toutefois, une question revient toujours au centre du débat : où situer le point d’équilibre entre la dimension artistique de notre projet – notre métier, c’est bien de faire du théâtre – et sa dimension culturelle décisive – nous nous expliquions ici même de notre désir d’ancrer notre travail dans un territoire, auprès d’une population (cliquez ici pour lire ce billet) ?

L’action culturelle est une notion très large que nous tâchons donc de préciser ici afin d’éviter les confusions. Nous ne concevons pas les actions que nous comptons mettre en place comme des activités coupées de notre démarche créatrice. Il ne s’agit pas de simples moyens d’intéresser les collectivités pour obtenir leurs faveurs en créant une sorte de service public de l’animation. Nous ne sommes pas non plus les tenants d’une conception missionnaire de la culture qui demande aux artistes d’aller colmater les brèches de la société. Nous ne sommes ni des enseignants ni des travailleurs sociaux. Nous ne sommes pas artistes la moitié de notre temps, et agents culturel l’autre moitié.

Nous voulons mettre en place des actions qui nous permettent d’aller à la rencontre de notre public. Nous avons le sentiment qu’il viendra plus nombreux et mieux armé pour apprécier notre travail, si nous lui proposons de le rencontrer en dehors des représentations, de l’initier à notre travail. Cette mise au point faite, tant mieux si ces actions créent du dynamisme dans les collectivités ou raffermissent le lien social. Tant mieux si des artistes, tout en restant ce qu’ils sont, peuvent apporter plus à leur public que le temps d’une soirée au théâtre, ce qui est déjà beaucoup ! Oui, nous irons dans les établissements scolaires et dans les associations diriger des ateliers, susciter des rencontres, des débats, jouer. Mais nous le ferons pour aider notre public potentiel à accéder à notre art. L’action culturelle c’est proposer un chemin vers l’art à ceux qui ne s’y sentent pas chez eux.

Henri Dalem

Par paradoxes le 27 mai, 2008 dans Des nouvelles de la compagnie
Pas encore de commentaires

24 mai, 2008

Garlan Le Martelot à la Comédie Française !

18671.jpgDès la semaine prochaine, Garlan Le Martelot, qui jouera avec Paradoxe(s) dans Le Mot progrès dans la bouche de ma  mère sonnait terriblement faux de Matéi Visniec, sera sur les planches de la Comédie Française sous la direction de Jacques Lassalle dans Figaro divorce d’Ödön von Horvàth.

Pour en savoir plus, sur le site de la Comédie Française, cliquez ici.

Henri Dalem

Par paradoxes le 24 mai, 2008 dans On applaudit...
Pas encore de commentaires

21 mai, 2008

Création du « Mot progrès… » le 16 mai 2009 au Théâtre de Bligny

0509life1457v.jpgNous sommes très heureux de vous annoncer (avec un an d’avance !) la création du Mot Progrès dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux de Matéi Visniec le 16 mai 2009 au Théâtre de Bligny, à l’issue d’une résidence de création de trois semaines.

Un immense merci  à François Chaffin et à l’équipe de ce lieu formidable qui développe une incomparable politique de création et de soutien aux compagnies.

Nous vous tiendrons informés des actions de sensibilisation qui seront mises en place autour de la création, et bien sûr des autres dates où nous jouerons ce spectacle.

Henri Dalem

 

Par paradoxes le 21 mai, 2008 dans Le Mot progrès...
1 commentaire

11 mars, 2008

Sébastien Libessart

sbastienlibessart.bmpSébastien Libessart a été formé à l’école Florent puis à l’ENSATT, où il travaille notamment avec Nada Strancar, Alain Knapp et Sergeï Issaev (directeur du GITIS) dont il tire sa pédagogie. Il rejoint l’école Florent comme professeur pendant cinq ans et participe à la création de l’école “Le Cours”.

Au théâtre il est mis en scène par Henri Dalem dans La Guerre de Goldoni au Théâtre Mouffetard, Laurent Frechuret dans Rouge Noir et Ignorant d’Edward Bond, Marc Ange Sanz dans Enfer et Damnation de Peter Turrini, Serge Catanèse dans Mère Courage de Berthold Brecht et Olivier Mellor dans Glengarry Glenn Ross de David Mamet.
Il tourne pour le cinéma et la télévision avec Roger Planchon, Eric Barbier, Raoul Ruiz, Douglas et Law, Philippe Bérenger.
Il a écrit plusieurs scénarios dont un en cours de production, Une journée à zapper, et adapte le roman de Serge Brussolo Conan Lord. Il a déjà mis en scène un « two men show » et deux comédies musicales, Tobit et Quarantaine.

Avec Paradoxe(s), il jouera bientôt dans Le Mot progrès dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux de Matéi Visniec.

Par paradoxes le 11 mars, 2008 dans Biographies
Pas encore de commentaires

1234

latin |
José Ballester, sculpteur, ... |
RamSeS HeaD MuSicaL ProjecT |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | artGrafik
| Michel Cabos, peintures
| Cindy