Navigation | Ce soir à Bligny

Ce soir à Bligny

Paradoxe(s)
compagnie Paméla Ravassard et Henri Dalem
 
créera le 16 mai 2009 à 20h30 au Théâtre de Bligny
 
Le Mot ’’progrès’’ dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux
de Matéi Visniec
 
Mise en scène, masques et scénographie : Henri Dalem
Lumières : Guillaume Desmeytere
Vidéo : Virgile Pons
Avec Cécile Greinhofer, Paméla Ravassard, Laurent Labruyère, Garlan Le Martelot et Sébastien Libessart, et la participation de Renaud Garnier, Raphaël Grillo, Jean-François Kopf et Adrien Melin.
 
Avec le soutien du Théâtre de Bligny, de la Région Franche-Comté, du Département du Doubs, de la Commune de Charmoille, de la Ville de Champs-sur-Marne et de l’Institut Culturel Roumain de Paris.
 
Quelque part en ex-Yougoslavie, un homme et une femme rentrent chez eux après plusieurs années d’exil. Le père creuse des trous partout. Il cherche les restes de son fils, tué dans les parages. Car la mère ne peut pas faire son deuil sans se recueillir sur une tombe. Alors le mort revient murmurer à ses parents les mots d’un passé qui ne passe pas.
Cette pièce répond aux deux impératifs qui fondent le travail de Paradoxe(s): parler à la fois de nous – de quel autre matériau disposons-nous ? – et du monde qui nous entoure – sinon pourquoi monter sur scène ? Nous dévoiler tout en traitant du monde réel. C’est alors que peuvent naître un regard, une poétique, une théâtralité.
 
Plus d’infos sur le site de la compagnie : http://paradoxes.unblog.fr
et sur le site du Théâtre de Bligny (tarif et plan d’accès) : http://www.theatre-de-bligny.com/pages/1-actu.html   

Par paradoxes le 16 mai, 2009 dans Le Mot progrès...

Laisser un commentaire

latin |
José Ballester, sculpteur, ... |
RamSeS HeaD MuSicaL ProjecT |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | artGrafik
| Michel Cabos, peintures
| Cindy